Dr. Véronique Vasseur : « Nous vivons dans un pic de pollution quasi-permanent »

Molécules chimiques, perturbateurs endocriniens, particules fines nous affectent quotidiennement. Médecin à l'hôpital Saint-Antoine à Paris, la Docteur Véronique Vasseur appelle à une insurrection des consciences :

 

" C'est un appel à la vigilance individuelle, sans attendre les pouvoirs publics. Pour reprendre Pierre Rabhi dont j'aime beaucoup la démarche, c'est une insurrection des consciences, y compris celle des consommateurs. Vivre dans une société de consommation ne nous oblige pas à en accepter tous les codes. Même si l'échelon politique reste primordial pour faire avancer les choses, le libre-arbitre doit aussi permettre de nouveaux modes de consommation. Comme dit Coluche, que nous citons en exergue « quand on pense qu'il suffirait que les gens n'achètent plus de saloperies pour que ça ne se vende plus ! » "

 

Source : Télérama.fr

Additifs alimentaires : « Les pouvoirs publics ont toujours dix métros de retard »

"On sait qu'il y a des maladies bien répertoriées comme le cancer du nasopharynx" lié aux produits chimiques, affirme Véronique Vasseur, médecin à l'Hôpital Saint-Antoine à Paris. 

 

Dans son livre "Désintoxiquez-vous", elle explique comment limiter les dégâts de la pollution quotidienne sur notre système immunitaire.

 

 

La docteur recommande notamment d'être "raisonnable" et de "ne pas céder au marketing".

Perturbateurs endocriniens

Additifs alimentaires



Écrire commentaire

Commentaires : 0