Composition chimique des tampons d'hygiène : le magazine 60 millions de consommateurs mène l'enquête à son tour

Désireux d'apporter son soutien scientifique à la pétition citoyenne lancée par Mélanie Doerflinger pour demander aux fabricants de tampons d'hygiène féminine d'afficher la composition détaillée de leurs produits, le centre indépendant Analytika a pris l'initiative de conduire ses propres analyses par dépistage systématique GC/MS de la composition chimique organique sur plusieurs marques de tampons d'hygiène féminine intime.

 

Notre rapport analytique publié dès le 20-08-2015 attestait déjà de la présence d'environ 20 à 30 composants chimiques organiques différents dans la formulation de chacune des marques de tampons étudiées.

 

Souhaitons que la récente publication du N° 513 (Mars 2016) du magazine 60 millions de consommateurs participe aussi à faire sortir les autorités de leur torpeur et les fabricants de leur silence, en réponse à la légitime demande des 253.000+ signataires de la pétition : Rendre visible la composition des Tampons

 

La conclusion de cet intéressant article : "Des teneurs faibles, mais des molécules à risques" ne justifie cependant pas (à notre avis) le titre alarmant figurant en page de couverture. Le mot "alerte" devra donc être compris dans son sens journalistique et non comme une véritable alerte sanitaire.

Liste des matières premières utilisées par les différents fabricants évalués dans ces tests :
http://www.60millions-mag.com/2016/02/23/protections-feminines-de-quoi-sont-elles-constituees-10148

Tableau récapitulatif des différents contaminants "ciblés" par les tests de 60 millions de consommateurs

Écrire commentaire

Commentaires : 0