Le corps des femmes enceintes est imprégné des contaminants chimiques de leur environnement

Créée par ordonnance le 01-05-2016 et connue sous le nom "Santé Publique France" la nouvelle agence de communication des autorités sanitaires françaises vient de publier les résultats d'études (réalisées en 2011) sur l'exposition des enfants à naître (pendant la période critique de la gestation) aux polluants chimiques de l'environnement accumulés dans le corps de chaque femme entre sa naissance et l'accouchement.

 

Les études scientifiques requises se poursuivent dans le monde entier pour élucider les mécanismes d'interactions de ces contaminants avec le corps humain et mesurer leurs conséquences sur :

  • l'issue de la grossesse (prématurité, malformations congénitales, diminution du poids de naissance).
  • le développement et la santé ultérieurs de l’enfant (atteintes du système reproducteur, du métabolisme, du développement psychomoteur et intellectuel et augmentation du risque de cancers).

 


Écrire commentaire

Commentaires : 0