Décharge de Septèmes-les-Vallons : teneur en benzène dans l'air minorée par le rapport de Air PACA

Communiqué du centre Analytika :

Plusieurs observations du centre Analytika réalisées depuis 2012 au voisinage du site VALSUD par prélèvements (de durée 4 semaines) sur capteurs passifs, ont montré 10 à 100 fois plus de benzène dans l'air que la moyenne annuelle tolérée.

 

L'ensemble des investigations menées par le centre Analytika depuis 2011 (à la demande de l'association de riverains ACDSV) et les mesures réalisées en 2016 par l'organisme Air PACA (à la demande de la mairie de Septèmes-les-Vallons) démontrent le caractère permanent de la pollution de l'air respiré par les riverains de la décharge VALSUD-Veolia.

 

Cette situation qui perdure est d'autant plus préoccupante pour la santé  publique que, comme illustré par les deux chromatogrammes Air PACA (ci-dessous), le benzène (cancérigène humain connu) est majoritaire et accompagné de toluène (contaminant CMR) ainsi que d'une soixantaine d'autres contaminants organiques volatils (dont les investigations antérieures du centre Analytika ont déjà révélé identité et toxicité).

soixante (60) contaminants organiques toxiques présents dans l'air a proximite du site valsud

Chromatogramme Air PACA Référence 991 OE
Chromatogramme Air PACA Référence 991 OE
Chromatogramme Air PACA Référence 995 OE
Chromatogramme Air PACA Référence 995 OE

Les conclusions du rapport (ci-dessous) publié par l'organisme Air PACA à la suite de sa campagne de mesure de la qualité de l'air au voisinage de la décharge VALSUD contredisent donc à la fois ses propres chromatogrammes et les nombreuses observations antérieures du centre indépendant Analytika.

 

Comme le précédent rapport commandé par VALSUD au bureau d'études BURGEAP, celui commandé par la mairie de Septèmes-les-Vallons à l'organisme Air PACA occulte à nouveau le risque sanitaire grave que représente une exposition prolongée aux vapeurs de benzène (cancérigène connu) pour les riverains de la décharge.


Télécharger
Rapport Air PACA mis en ligne le 5 avril 2017 (concaténé avec l'annexe)
20170405_rapport_airpaca.pdf
Document Adobe Acrobat 3.1 MB

Teneur en benzène dans l'air : la "chaîne de contrôle" des mesures de AIR PACA est invérifiable

Les informations présentées par Air PACA dans les annexes ne permettent pas de vérifier la "chaîne de contrôle" ("chain of custody" en anglais) des mesures pour les raisons suivantes :

  • toutes les mesures portent sur des prélèvements dont la durée a été limitée à 1 semaine.
  • seuls quelques-uns des chromatogrammes obtenus sont présentés dans ce document, sans aucun horodatage et en format normalisé (ce qui empêche toute comparaison quantitative des tracés respectifs).
  • les informations intitulées "courbes d'étalonnage" :
    - ne sont pas horodatées,
    - ne comportent pas les résultats numériques des intégrations chromatographiques ayant permis leur construction,
    - ne mentionnent pas l'identité des chromatogrammes (horodatés et intégrés) auxquels ces courbes auraient été appliquées pour conduire à des résultats chiffrés de teneur en benzène dans l'air.

La sincérité des résultats des mesures relatives au benzène réalisées par Air PACA n'étant pas vérifiable, la publication d'un communiqué de presse rassurant est de nature à induire le public en erreur.

Documents associés


Écrire commentaire

Commentaires : 0