Quelle protection de l'atmosphère dans le prochain PPA de la Vallée de l'Arve ?

France Info / France 3 (Auvergne)| Article de Jean-Christophe Pain

Pollution de l'Air | Le deuxième Plan de Protection de l'Atmosphère de la Vallée de l'Arve est en cours de rédaction. Les associations du collectif santé Coll'Air Pur s'inquiètent de son contenu. Ils redoutent qu'il ne soit pas assez ambitieux. Le premier n'aurait pas eu les effets espérés.

 

Le collectif santé Coll'Air Pur a déjà déposé de très nombreuses plaintes contre X, et même contre l’État, pour "mise en danger de la vie d'autrui" dans la Vallée de l'Arve. 

 

En pleine rédaction du deuxième Plan de Protection de l'Atmosphère, le PPA2 valable pour les 5 ans à venir, les associations de défense des habitants et de leur environnement s'inquiètent. Parmi elles, ARMSB, Inspire, le Collectif médical de la Vallée de l'Arve, Réseau Air 74.

 

Pour un deuxième plan plus ambitieux

 

Ces associations ont été échaudées par le premier plan (PPA1 2012-2017), suivi de peu d'effets. Selon elles, la pollution aux particules fines (les PM10) n'a été réduite que de 7 %, contre les 30% espérés.

 

La pollution au dioxyde d'azote de seulement un petit pourcent, au lieu des 28 % attendus.  Ces chiffres se basent sur les études menées par ATMO Aura, c'est-à-dire les Associations Agréées de Surveillance de la Qualité de l’Air.

 

Le Coll'Air Pur Santé demande désormais le contrôle effectif de TOUS les polluants, de TOUTES les sources d'émission. Pas seulement les voitures et les cheminées, mais aussi les poids-lourds et l'industrie.

 

Ils réclament par exemple la mise "sous cloche" de l'usine SGL Carbon à Passy. Mais aussi le développement des modes de déplacement doux, et du fret ferroviaire.

 

Une étude indépendante et inquiétante

 

Le collectif a par ailleurs commandité une étude indépendante de la pollution de l'air dans la Vallée de l'Arve au laboratoire Analytika. Elle a été réalisée dans la zone industrielle des Egratz, sur la commune de Chedde-Passy, non loin d'une crèche et d'une école primaire.

 

Cette étude confirme la présence "alarmante" de métaux lourds, des concentrations élevées en aluminium et fer, de nombreux hydrocarbures aliphatiques "dont l'origine réside principalement dans le trafic automobile local", et de plusieurs autres contaminants chimiques organiques , "dont l'origine industrielle ne fait aucun doute", en particulier plusieurs phtalates (perturbateurs endocriniens) et deux molécules "directement impliquées dans le déclenchement des cancers du poumon".

 

"Ce « cocktail » de contaminants chimiques organiques et inorganiques transporté par les poussières aéroportées (respirables et inhalables) présentes dans l'air de la vallée de l'Arve s'avère d'une telle complexité que les effets sanitaires sur la population locale demeurent totalement imprévisibles dans l'état actuel des connaissances toxicologiques" rapporte l'étude.

 

Le Coll'Air Pur organise une conférence de presse ce 2 mai à 18h au collège Warens de Passy.

La pollution dans la Vallée de l'Arve
Intervenants : Anne Lassman-Trappier Présidente association Inspire, Claire Cousinet Plaignante
Équipe : Ingrid Pernet et Christian Mathieu

Écrire commentaire

Commentaires: 0