Pollution dans la Vallée de l'Arve : Après l'air, les végétaux

France Bleu (Pays de Savoie)| Reportage de Anne Chauvet & Laurent Pascal

Retranscription audio | On connaît les problèmes de pollution de l'air en Vallée de l'Arve. Y a-t-il des répercussions sur les fruits et les légumes ? C'est la question que se pose le collectif Coll'Air Pur qui a financé une étude pour savoir à quoi s'en tenir. Un laboratoire a donc analysé des champignons dit "trompettes-de-la-mort", ramassés vers Passy.


Et pour Richard Vivion, les résultats ne sont pas bons.

 

Dans ses conclusions, le laboratoire Analytika parle d'une très forte teneur cumulée en métaux lourds (9 éléments différents) qui a été découverte dans les 60g de "trompettes-de-la-mort" analysés.

 

Bernard Tailliez est le directeur de ce laboratoire : "On trouve à peu près 500mg/kg du cumul de ce qu'il est convenu d'appeler les métaux lourds, par exemple le Zinc dont on trouve une teneur 5 fois plus élevée. À ma connaissance les trompettes-de-la-mort naturellement ne doivent pas contenir de Plomb. Ici les trompettes-de-la-mort à Passy en contiennent".

Les champignons ont été ramassés en 2016 dans le secteur de Passy à un peu plus de 2km de l'incinérateur. Celui-ci pourrait donc être l'une des sources de contamination avec aussi le trafic routier, estime le directeur du laboratoire Analytika.

 

Pour Muriel Auprince, membre du collectif citoyen Coll'Air Pur qui a financé la recherche, ces résultats sont en tout cas inquiétants : " C'est inquiétant parce que dans la vallée beaucoup de gens font leur jardin, moi la première, sachant que les champignons recueillent des métaux lourds, je me dis que je vais arrêter un petit peu de nous intoxiquer, d'intoxiquer tout le monde".

Et pour le collectif Coll'Air Pur, ces analyses doivent à nouveau servir de signal d'alarme.

Un collectif qui souhaite désormais qu'un établissement public comme l'INERIS (Institut Nationale de l'Environnement et des Risques Industriels), mène lui aussi ses propres analyses.

Écrire commentaire

Commentaires: 0