Archives du fil d'actualités

Le corps des femmes enceintes est imprégné des contaminants chimiques de leur environnement

Créée par ordonnance le 01-05-2016 et connue sous le nom "Santé Publique France" la nouvelle agence de communication des autorités sanitaires françaises vient de publier les résultats d'études (réalisées en 2011) sur l'exposition des enfants à naître (pendant la période critique de la gestation) aux polluants chimiques de l'environnement accumulés dans le corps de chaque femme entre sa naissance et l'accouchement.

 

Les études scientifiques requises se poursuivent dans le monde entier pour élucider les mécanismes d'interactions de ces contaminants avec le corps humain et mesurer leurs conséquences sur :

  • l'issue de la grossesse (prématurité, malformations congénitales, diminution du poids de naissance).
  • le développement et la santé ultérieurs de l’enfant (atteintes du système reproducteur, du métabolisme, du développement psychomoteur et intellectuel et augmentation du risque de cancers).

 

Lire la suite 0 commentaires

Cancer - obésité - autisme : pandémies environnementales

Le Professeur Dominique Belpomme sur les causes réelles du cancer

 

Dominique Belpomme a été interrogé récemment par Elise Blaise, pour TV Libertés, à propos de son dernier ouvrage.

 

Le Professeur Dominique Belpomme est cancérologue et président de l’ECERI, l’Institut Européen de recherche sur le cancer et l’environnement. Dans son ouvrage “Comment naissent les maladies… et que faire pour rester en bonne santé”, le Professeur Belpomme propose une nouvelle grille de lecture et met en avant toutes les incidences des paramètres extérieurs et environnementaux sur la santé.

 

Pour le spécialiste, entre 70 et 90% des cancers déclarés sont dûs à l’environnement. Il évoque les pesticides, la pollution, les ondes et les divers expositions dont nous sommes victimes, souvent à notre insu.

 

Comment naissent vraiment les maladies ? Pourquoi se développent-elles de manière considérable depuis plus de 20 ans ? Pourquoi touchent-elles de plus en plus les jeunes ? Et surtout, que faire pour les éviter et mieux les soigner ?

Lire la suite 0 commentaires

Contamination de l'air à Frontignan : le rapport d'investigations du centre Analytika contredit les conclusions rassurantes de l'organisme Air-Languedoc

Cliché Christian Ferrer

À la demande des services techniques de la mairie de Frontignan, le centre indépendant Analytika a réalisé deux campagnes successives de prélèvement d'air ambiant (sur six capteurs passifs) avec dépistage systématique GC/MS pour connaître la qualité de l'air respiré par les habitants.

 

Comme le révèle notre rapport analytique du 08-03-2016, les résultats semi-quantitatifs de cette étude préliminaire sont préoccupants car ils révèlent dans l'air urbain de Frontignan la présence d'un grand nombre de contaminants chimiques organiques volatils toxiques dont l'originale industrielle ne fait aucun doute.

 

La présence de ces contaminants n'a jamais encore été rapportée par les autorités en charge de la surveillance de la qualité de l'air, alors même que plusieurs de ces substances sont classées CMR (Cancérigène Mutagène Reprotoxique) et PE (Perturbateurs Endocriniens) et donc fortement préjudiciables à la santé des habitants.

Lire la suite 0 commentaires

Utilisation des pesticides : la fin d'une omerta

La publication (en anglais) d’une vaste étude sur les « coûts cachés » de l’utilisation des pesticides dans l'agriculture a fait réagir un certain nombre de médias dont Le Monde en France.

 

Ce travail de longue haleine, entrepris par deux chercheurs de l’INRA et publié dans la dernière édition de Sustainable Agriculture Reviews, est le premier à colliger l’ensemble des connaissances disponibles sur ce que les économistes appellent les « externalités négatives » liées à l’utilisation des produits phytosanitaires. Ce fardeau économique, estiment les chercheurs, peut dans certains cas excéder largement les bénéfices offerts par les herbicides, fongicides et autres insecticides.

 

Selon leurs estimations, le rapport coûts-bénéfices des pesticides de synthèse était ainsi largement défavorable aux États-Unis au début des années 1990. Alors qu’ils apportaient environ 27 milliards de dollars (24 milliards d’euros) par an à l’économie américaine, ils pesaient pour au moins 40 milliards de dollars…

Lire la suite 0 commentaires

Un quart des décès dans le monde liés à l'environnement

15-03-2016 Selon de nouvelles estimations de l’OMS (Organisation mondiale de la Santé), 12,6 millions de personnes sont décédées en 2012 du fait d’avoir vécu ou travaillé dans un environnement insalubre (ceci représentait près d’un quart des décès dans le monde). Les facteurs de risque environnementaux, tels que la pollution de l’air, de l’eau et des sols, l’exposition aux substances chimiques, le changement climatique ou le rayonnement ultraviolet, contribuent à la survenue de plus de 100 maladies ou traumatismes. [...] 

0 commentaires

Composition chimique des tampons d'hygiène : le magazine 60 millions de consommateurs mène l'enquête à son tour

Désireux d'apporter son soutien scientifique à la pétition citoyenne lancée par Mélanie Doerflinger pour demander aux fabricants de tampons d'hygiène féminine d'afficher la composition détaillée de leurs produits, le centre indépendant Analytika a pris l'initiative de conduire ses propres analyses par dépistage systématique GC/MS de la composition chimique organique sur plusieurs marques de tampons d'hygiène féminine intime.

 

Notre rapport analytique publié dès le 20-08-2015 atteste de la présence d'environ 20 à 30 composants chimiques organiques différents dans la formulation de chacune des marques de tampons étudiées.

 

Souhaitons que la récente publication du N° 513 (Mars 2016) du magazine 60 millions de consommateurs participe aussi à faire sortir les autorités de leur torpeur et les fabricants de leur silence, en réponse à la légitime demande des 253.000+ signataires de la pétition : Rendre visible la composition des Tampons

Lire la suite 0 commentaires

Dr. Véronique Vasseur : « Nous vivons dans un pic de pollution quasi-permanent »

Molécules chimiques, perturbateurs endocriniens, particules fines nous affectent quotidiennement. Médecin à l'hôpital Saint-Antoine à Paris, la Docteur Véronique Vasseur appelle à une insurrection des consciences :

 

" C'est un appel à la vigilance individuelle, sans attendre les pouvoirs publics. Pour reprendre Pierre Rabhi dont j'aime beaucoup la démarche, c'est une insurrection des consciences, y compris celle des consommateurs. Vivre dans une société de consommation ne nous oblige pas à en accepter tous les codes. Même si l'échelon politique reste primordial pour faire avancer les choses, le libre-arbitre doit aussi permettre de nouveaux modes de consommation. Comme dit Coluche, que nous citons en exergue « quand on pense qu'il suffirait que les gens n'achètent plus de saloperies pour que ça ne se vende plus ! » "

 

Source : Télérama.fr

Lire la suite 0 commentaires

Composition chimique des tampons d'hygiène : Analytika soutient la pétition citoyenne de Mélanie Doerflinger

Communiqué :

Interpellé par le bien-fondé de la pétition citoyenne initiée par Mélanie Doerflinger, réclamant la lisibilité sur l'emballage des composants chimiques utilisés dans les tampons d'hygiène féminine intime, le centre indépendant Analytika a pris l'initiative de procéder dès le mois d'août 2015 au dépistage systématique GC/MS des composants chimiques organiques de formulation sur plusieurs marques de tampons d'hygiène féminine du commerce.

 

Puisse le soutien scientifique apporté par notre rapport analytique du 20-08-2015 attestant de la présence de 20 à 30 composants chimiques organiques différents dans la formulation des marques étudiées (TAMPAX®, NETT®, et CASINO®) inciter les autorités à modifier rapidement la réglementation actuelle, manifestement inappropriée : fabrication et mise sur le marché des tampons d'hygiène intime doivent obéir aux mêmes règles que les produits cosmétiques, eux aussi destinés à rester en contact prolongé avec la peau ou les muqueuses.

Lire la suite 1 commentaires

Armes chimiques 1918 : l’Etat se réveille ... 100 ans après

Revue de Presse : Article "L'Est Républicain"

16-09-2015

Terres polluées par 14-18 : cent ans après, la récolte 2015 détruite dans le nord meusien.

Dans le canton de Spincourt, tout le monde le sait, mais personne n’en parle. Et l’omerta a semble-t-il gagné toute la Meuse puisqu'il a été vivement conseillé de ne pas ébruiter l’affaire.

Sept exploitations seraient concernées à Vaudoncourt, Muzeray et Loison.

 

Les agriculteurs ont reçu la nouvelle comme un coup de massue au début du mois de juillet, en pleine moisson. La DDCSPP (Direction Départementale Cohésion Sociale Protection Populations) s’est présentée sur leurs exploitations pour leur expliquer que leurs productions ne pouvaient plus être commercialisées, jusqu’à nouvel ordre.

 

Par mesure de précaution, le temps que des analyses soient effectuées.

En cause ? Une pollution qui remonterait à près d’un siècle.

Lire la suite 0 commentaires

Gilles Nalbone : « La santé de l'Homme est déterminée par la salubrité de son environnement »

Gilles Nalbone, directeur de recherches INSERM et membre du RES (Réseau Environnement Santé) s'est exprimé aux 40èmes Journées nationales d’études des Puéricultrices en juin 2015 à Marseille.

 

Son message dresse un état des lieux de la situation et des implications directes de la salubrité de l'environnement sur la santé de l'Homme.

Lire la suite 0 commentaires

Ces mystérieux filaments tombés du ciel

Revue de Presse : article Var Matin 07-04-2014

 

Théorie du complot, résidus de réacteurs ...

Particuliers et associations s'interrogent sur la découverte de filaments blanchâtres.

 

Un laboratoire varois révèle qu'ils n'ont rien de naturel... 

A Cuers, des échantillons ont été passés au spectromètre de masse pour analyser leur composition.

Lire la suite 0 commentaires

MacBook Pro : le pépin toxique pour Apple ?

Revue de Presse : article Libération 26-09-2008

Certains ordinateurs émettraient des vapeurs suspectes. La firme n’a pas encore réagi.

Certains modèles d’ordinateurs Apple émettent des vapeurs toxiques et le géant à la pomme ne pipe mot. Un chercheur du CNRS l’a découvert à ses dépens.

 

En février 2007, le labo du chercheur - qui souhaite rester anonyme - acquiert un Mac Pro pour l’étude de structures de molécules en 3D. Après l’avoir déballé, il repère une forte odeur. Dix jours plus tard, ses yeux, son nez, son larynx sont irrités. «Dès sa mise en route, l’ordinateur a distillé des substances qui, au bout d’une semaine d’utilisation, m’ont provoqué une irritation prononcée de la cornée et des voies respiratoires», raconte-t-il. Même à l’arrêt, l’ordinateur sent.

Lire la suite 0 commentaires