Ordinateur Apple Macbook Pro / Modèle A1186

Émanations toxiques et irritantes

21-09-2007

 

À la demande d'un chercheur scientifique, utilisateur de cet ordinateur Apple MacBook Pro Modèle A1186, le centre Analytika a procédé au dépistage systématique GC/MS des émanations irritantes rapportées.

 

Le rapport analytique ci-dessous atteste de la présence de plusieurs contaminants chimiques organiques toxiques et irritants, dont les propriétés toxicologiques sont cohérentes avec les symptômes décrits par l'utilisateur.

Télécharger
Rapport Analytika N° 070921 : émanations gazeuses irritantes provenant du fonctionnement d'un ordinateur APPLE MacBook Pro Model A1186.
Prélèvement : air sur capteurs passifs (21-09-2007)
Méthode analytique : dépistage systématique GC/MS
rapport_070921.pdf
Document Adobe Acrobat 469.9 KB

L'utilisateur n'avait toujours reçu aucune réponse satisfaisante du constructeur, un an après avoir transmis copie de notre rapport au fabricant Apple. Il décidera de faire part de ses déboires au journal Libération, qui en publiera le récit le 26-09-2008 dans un article signé Laure Noualhat "Mac Pro : le pépin toxique pour Apple ?" (reproduit ci-dessous).

MacBook Pro : le pépin toxique pour Apple ?

Libération | Article de Laure Noualhat

Certains ordinateurs émettraient des vapeurs suspectes. La firme n’a pas encore réagi.

 

Certains modèles d’ordinateurs Apple émettent des vapeurs toxiques et le géant à la pomme ne pipe mot. Un chercheur du CNRS l’a découvert à ses dépens.

 

En février 2007, le labo du chercheur - qui souhaite rester anonyme - acquiert un Mac Pro pour l’étude de structures de molécules en 3D. Après l’avoir déballé, il repère une forte odeur. Dix jours plus tard, ses yeux, son nez, son larynx sont irrités. «Dès sa mise en route, l’ordinateur a distillé des substances qui, au bout d’une semaine d’utilisation, m’ont provoqué une irritation prononcée de la cornée et des voies respiratoires», raconte-t-il. Même à l’arrêt, l’ordinateur sent.

 

Puanteur

 

Le biologiste moléculaire contacte alors Apple Care, le service d’assistance aux clients d’Apple, lequel lui envoie un technicien pour changer l’alimentation de l’ordinateur.

 

La puanteur persiste, le chercheur insiste.

 

Apple procède à un échange mais - manque de chance, le second appareil empeste de la même façon. Intrigué, notre chercheur commence à farfouiller sur Internet et découvre que son cas est loin d’être isolé.

 

En Allemagne, en Grande-Bretagne, aux Etats-Unis, les forums de discussion regorgent de témoignages. «Odeur de voiture neuve», «de tapis garni de pourriture», «sensations de vertiges», «nausées», «migraines».

On y trouve même de judicieux conseils : «Moi, je travaille les fenêtres ouvertes.»

 

Lire la suite 0 commentaires