Fil d'actualités


Pollution de l'air à Frontignan : les travaux du centre Analytika cités dans un article du midi-libre

Plus d'un an après la publication de nos résultats à propos de la contamination de l'air du centre-ville de Frontignan (réalisés à la demande de la Mairie), un article paru dans 'Midi-Libre' le 3 février dernier, reprend des éléments de notre investigation et relance le débat autour de cette pollution.


Reproduction ci-dessous de l'article de Isabelle Jupin :

" Frontignan : Une analyse de l’air conclut à une contamination chimique

Elle a été réalisée, en deux campagnes, par le laboratoire Analytika à la demande de la Ville.


On doit aux membres du Collectif environnement Frontignan 34 (Coef 34) d’avoir mis au jour cette étude publiée sur le site Internet du laboratoire Analytika. Non pas cachée, donc, mais à la disposition « d’un public averti », commente Christian Dangleterre. « Nous voulons porter à la connaissance des habitants ce document dont nous nous demandons pourquoi il n’a pas été diffusé », ajoute-t-il.

Lire la suite 0 commentaires

Le corps des femmes enceintes est imprégné des contaminants chimiques de leur environnement

Créée par ordonnance le 01-05-2016 et connue sous le nom "Santé Publique France" la nouvelle agence de communication des autorités sanitaires françaises vient de publier les résultats d'études (réalisées en 2011) sur l'exposition des enfants à naître (pendant la période critique de la gestation) aux polluants chimiques de l'environnement accumulés dans le corps de chaque femme entre sa naissance et l'accouchement.

 

Les études scientifiques requises se poursuivent dans le monde entier pour élucider les mécanismes d'interactions de ces contaminants avec le corps humain et mesurer leurs conséquences sur :

  • l'issue de la grossesse (prématurité, malformations congénitales, diminution du poids de naissance).
  • le développement et la santé ultérieurs de l’enfant (atteintes du système reproducteur, du métabolisme, du développement psychomoteur et intellectuel et augmentation du risque de cancers).

 

Lire la suite 0 commentaires

Cancer - obésité - autisme : pandémies environnementales

Le Professeur Dominique Belpomme sur les causes réelles du cancer

 

Dominique Belpomme a été interrogé récemment par Elise Blaise, pour TV Libertés, à propos de son dernier ouvrage.

 

Le Professeur Dominique Belpomme est cancérologue et président de l’ECERI, l’Institut Européen de recherche sur le cancer et l’environnement. Dans son ouvrage “Comment naissent les maladies… et que faire pour rester en bonne santé”, le Professeur Belpomme propose une nouvelle grille de lecture et met en avant toutes les incidences des paramètres extérieurs et environnementaux sur la santé.

 

Pour le spécialiste, entre 70 et 90% des cancers déclarés sont dûs à l’environnement. Il évoque les pesticides, la pollution, les ondes et les divers expositions dont nous sommes victimes, souvent à notre insu.

 

Comment naissent vraiment les maladies ? Pourquoi se développent-elles de manière considérable depuis plus de 20 ans ? Pourquoi touchent-elles de plus en plus les jeunes ? Et surtout, que faire pour les éviter et mieux les soigner ?

Lire la suite 0 commentaires

Contamination chimique de l'air à Frontignan

Cliché Christian Ferrer

À la demande des services techniques de la mairie de Frontignan, le centre indépendant Analytika a réalisé deux campagnes successives de prélèvement d'air ambiant (sur six capteurs passifs) avec dépistage systématique GC/MS pour connaître la qualité de l'air respiré par les habitants.

 

Comme le révèle notre rapport analytique du 08-03-2016, les résultats semi-quantitatifs de cette étude préliminaire sont préoccupants car ils révèlent dans l'air urbain de Frontignan la présence d'un grand nombre de contaminants chimiques organiques volatils toxiques dont l'originale industrielle ne fait aucun doute.

 

La présence de ces contaminants n'a jamais encore été rapportée par les autorités en charge de la surveillance de la qualité de l'air, alors même que plusieurs de ces substances sont classées CMR (Cancérigène Mutagène Reprotoxique) et PE (Perturbateurs Endocriniens) et donc fortement préjudiciables à la santé des habitants.

Lire la suite 0 commentaires

Utilisation des pesticides : la fin d'une omerta

La publication (en anglais) d’une vaste étude sur les « coûts cachés » de l’utilisation des pesticides dans l'agriculture a fait réagir un certain nombre de médias dont Le Monde en France.

 

Ce travail de longue haleine, entrepris par deux chercheurs de l’INRA et publié dans la dernière édition de Sustainable Agriculture Reviews, est le premier à colliger l’ensemble des connaissances disponibles sur ce que les économistes appellent les « externalités négatives » liées à l’utilisation des produits phytosanitaires. Ce fardeau économique, estiment les chercheurs, peut dans certains cas excéder largement les bénéfices offerts par les herbicides, fongicides et autres insecticides.

 

Selon leurs estimations, le rapport coûts-bénéfices des pesticides de synthèse était ainsi largement défavorable aux États-Unis au début des années 1990. Alors qu’ils apportaient environ 27 milliards de dollars (24 milliards d’euros) par an à l’économie américaine, ils pesaient pour au moins 40 milliards de dollars…

Lire la suite 0 commentaires

Un quart des décès dans le monde liés à l'environnement

15-03-2016 Selon de nouvelles estimations de l’OMS (Organisation mondiale de la Santé), 12,6 millions de personnes sont décédées en 2012 du fait d’avoir vécu ou travaillé dans un environnement insalubre (ceci représentait près d’un quart des décès dans le monde). Les facteurs de risque environnementaux, tels que la pollution de l’air, de l’eau et des sols, l’exposition aux substances chimiques, le changement climatique ou le rayonnement ultraviolet, contribuent à la survenue de plus de 100 maladies ou traumatismes. [...] 

0 commentaires

Composition chimique des tampons d'hygiène : le magazine 60 millions de consommateurs mène l'enquête à son tour

Désireux d'apporter son soutien scientifique à la pétition citoyenne lancée par Mélanie Doerflinger pour demander aux fabricants de tampons d'hygiène féminine d'afficher la composition détaillée de leurs produits, le centre indépendant Analytika a pris l'initiative de conduire ses propres analyses par dépistage systématique GC/MS de la composition chimique organique sur plusieurs marques de tampons d'hygiène féminine intime.

 

Notre rapport analytique publié dès le 20-08-2015 attestait déjà de la présence d'environ 20 à 30 composants chimiques organiques différents dans la formulation de chacune des marques de tampons étudiées.

 

Souhaitons que la récente publication du N° 513 (Mars 2016) du magazine 60 millions de consommateurs participe aussi à faire sortir les autorités de leur torpeur et les fabricants de leur silence, en réponse à la légitime demande des 253.000+ signataires de la pétition : Rendre visible la composition des Tampons

 

La conclusion de cet intéressant article : "Des teneurs faibles, mais des molécules à risques" ne justifie cependant pas (à notre avis) le titre alarmant figurant en page de couverture. Le mot "alerte" devra donc être compris dans son sens journalistique et non comme une véritable alerte sanitaire.

Lire la suite 0 commentaires

Revue de presse