STEP Géolide - Calanque de Cortiou

Rejets liquides pollués aux hydrocarbures dans la calanque de Cortiou (Marseille-Cassis)

À la demande de l'émission Envoyé Spécial, le centre Analytika a étudié la contamination chimique organique de deux échantillons d'eau prélevés à chaque embouchure de 2 canalisations rejetant leurs effluents liquides dans la calanque de Cortiou située entre Marseille et Cassis.

 

Provenant respectivement du réseau de collecte des eaux pluviales de Marseille et de l'usine de traitement des boues de Cayolle, ces liquides sont principalement chargés en hydrocarbures, à une teneur 4 à 8 fois supérieure au seuil toléré par la réglementation en vigueur.

 

Comme le révèle en détail le rapport analytique ci-dessous, le dépistage systématique révèle la présence de 43 contaminants organiques dans chacun des deux échantillons, principalement des hydrocarbures, dont nature et répartition sont caractéristiques d'une pollution au carburant diesel.

 

La contamination chimique organique ainsi constatée est d'autant plus préoccupante qu'elle comporte aussi des proportions notables de plusieurs autres molécules dont les propriétés toxicologiques sont particulièrement préoccupantes :

  • cyclotetrasiloxane, octamethyl-=D4 (oestrogène, PE)
  • limonene (solvant, irritant cutané, sensibilisant)
  • 1,2-benzenedicarboxylic acid, dibutyl ester=DBP (phthalate toxique, irritant, PE)
  • 1,2-benzenedicarboxylic acid, diethyl ester=DEP (phthalate toxique, irritant, PE)
  • phenol, bis(1,1-dimethylethyl)-=di-tert-butylphenol (additif antioxydant toxique)
  • 1,2-benzenedicarboxylic acid, bis(2-ethylhexyl) ester=DEHP (phthalate toxique, cancérigène, PE)
Télécharger
Rapport 160316 du centre Analytika : contaminants chimiques organiques et inorganiques des effluents liquides rejetés dans la calanque Cortiou par l'usine de traitement des boues de la STEP Geolide.
Prélèvements : 2 échantillons liquides.
Lieu : calanque de Cortiou.
Date : 16 mars 2016
Méthodes analytiques : dépistages systématiques GC/MS et ICP/MS.
-
rapport_160316.pdf
Document Adobe Acrobat 1.2 MB

Provenant d'une STEP (Station de Traitement des Eaux Polluées) ces rejets dans le milieu récepteur sont soumis à une réglementation qui limite à 10 milligrammes / litre leur teneur globale en hydrocarbures :

  • pour l'échantillon 160316-01, la teneur globale estimée atteint 40 milligrammes / litre.
  • pour l'échantillon 160316-02, la teneur globale estimée atteint 80 milligrammes / litre.
Usine de traitement des boues de Cayolle : Un des trois sites du complexe Géolide
Usine de traitement des boues de Cayolle : Un des trois sites du complexe Géolide

Le constat préoccupant ci-dessus ne constitue cependant en rien une surprise, puisque les STEP ont pour vocation exclusive de traiter des effluents domestiques « classiques », c'est à dire les rejets constitués de matières organiques non dangereuses, résultant des activités communes à la grande majorité des ménages : eaux de sanitaires, de douche, d’appareils électroménagers (machines à laver le linge, lave-vaisselle, etc.).

 

Dès lors qu’un effluent transite par une STEP sans présenter les caractéristiques d’un effluent domestique, il nécessite une autorisation, qualifiée de «spéciale» car elle porte sur des effluents qui ne sont pas ceux pour lesquels est conçu le réseau d’assainissement, puisque les STEP n'ont vocation à traiter :

  • ni les eaux industrielles regroupant les eaux de process (toutes les eaux qui participent aux procédés industriels de rinçage, de traitement de surface, etc.) et les eaux d’utilités (eau de refroidissement, eau disponible pour la lutte contre les incendies, eau de distribution de chaleur).
  • ni les eaux pluviales qui -malgré leur innocuité apparente- font l’objet de dispositions réglementaires particulières dans la mesure où elles sont fortement susceptibles de devenir polluées lorsqu’elles ruissellent sur les aires imperméabilisées des entreprises.

Transitant par une station d'épuration qui n'est pas conçue pour les traiter, ces effluents « non-domestiques » sont pourtant encore rejetés directement dans les eaux du Parc National des Calanques.

Télécharger
Géolide, la plus grande STEP souterraine au monde
step_geolide_marseille.pdf
Document Adobe Acrobat 779.9 KB

Reportage de l'émission Envoyé Spécial du 28.07.2016 : Calanques en eaux troubles

C’est l’un des plus beaux sites de la Méditerranée : 8 500 hectares de collines et de garrigues, des criques aux eaux cristallines. Les calanques, qui s’étendent de Martigues à La Ciotat, ont gagné il y a quatre ans l’appellation de parc national. Un cadre exceptionnel qui accueille chaque année plus de 2 millions de visiteurs.

 

Mais les eaux limpides des calanques subissnt depuis plus d’un siècle les assauts réguliers de la pollution humaine et industrielle. Des zones de pêche ont disparu et certaines plages, où les touristes posent leurs serviettes, sont contaminées au plomb et à l’arsenic.

 

Enquête sur l’un des endroits les plus sauvages de la Méditerranée, mais peut-être aussi le plus pollué.

Un reportage de Chloé Vienne.

Extrait de l'émission "Envoyé Spécial" (France 2) du 28 Juillet 2016.
Extrait concernant les deux canalisations déversant dans la calanque de Cortiou
les effluents liquides sur lesquels ont porté les investigations du centre indépendant Analytika.