Incinérateur d'Antibes exploité par VEOLIA

Sols et logement contaminés par les résidus historiques de dioxines et furanes en provenance de l'incinérateur municipal

18-09-2009

À la demande de l'association CADIS, le centre Analytika a réalisé une importante campagne de prélèvements d'échantillons de sols provenant du quartier des Semboules et d'un échantillon de poussières collectées à l'intérieur de l'appartement le plus proche de l'incinérateur d'ordures ménagères d'Antibes, avec dosage GC/MS spécifique des dioxines et furanes.

 

Notre rapport analytique ci-dessous atteste de la présence de résidus des dioxines et furanes émis par cet incinérateur au cours des trente années de son exploitation historique dans des conditions irrégulières, aussi bien dans les sols expertisés que dans l'échantillon provenant de l'intérieur d'un logement.

 

Compte-tenu de la stabilité et de la persistance de cette classe de contaminants chimiques organiques chlorés, la mise aux normes récente de cet incinérateur restera sans effet sur l'héritage historique d'une contamination décelable jusqu'à l'intérieur d'un logement, ainsi légué aux habitants. 

 

Cette situation préoccupante est pourtant jugée acceptable à la fois par l'exploitant VEOLIA et les autorités locales. 

Télécharger
Rapport Analytika N° 090525 : dioxines et furanes historiques dans les sols du quartier des Semboules et à l'intérieur de l'appartement le plus proche de l'incinérateur d'Antibes.
Prélèvements : 6 échantillons (25-05-2009)
- poussières provenant de la qaine de ventilation VMC de l'appartements Mr. BABAULT
- terre carottage point bas collecteur eaux pluviales Résidence Hauts d'Antibes
- terre carottage point haut collecteur eaux pluviales Résidence Hauts d'Antibes
- graviers + lichens toiture villa Mr. PAGES
- aiguilles de pins sous-bois forestier en bordure du terrain de tennis
- aiguilles de pins sous-bois forestier à proximité de la crèche
Méthode analytique : dépistage systématique GC/MS
rapport_090525.pdf
Document Adobe Acrobat 1.5 MB

la presse en parle :


Les Semboules victimes d'une inquiétante pollution à la dioxine

Nice Matin | Article de Ludovic Laurenti

« Cette expertise apporte la confirmation scientifique (...) d'une importante pollution historique de l'ensemble du site des Semboules, y compris et jusque dans l'intérieur des habitations les plus proches (qui ont été implantées après la construction de l'incinérateur), à des niveaux de concentration comparables à ceux des zones industrielles les plus polluées d'Europe. » Bernard Tailliez, fondateur d'Analytika (laboratoire d'investigations) qualifie les résultats de son étude sur la présence de dioxine et de furanes dans le quartier « d'alarmants ».

 

Avant toute chose, il faut cependant préciser que la plupart des études montrent que l'exposition humaine s'effectue à près de 95 % par l'alimentation (voir par ailleurs). D'ailleurs le Cadis, commanditaire de cette expertise « ne veut surtout pas paniquer la population » mais le président Manuel Babault estime indispensable d'informer les gens. « D'autant qu'ils ont financièrement participé à cette étude grâce à une souscription pour compléter la subvention de la Région. »


Pollutions passées


Manuel Babault est conscient des limites de cette étude. En revanche, il estime que les résultats sont suffisamment inquiétants pour les compléter par d'autres analyses. « Nous demandons aux pouvoirs publics de réaliser une étude digne de ce nom. Nous avons saisi le préfet pour qu'il réunisse la CLIS (Commission locale d'information et de surveillance) ». Une demande relayée par écrit par l'adjoint délégué à l'environnement et la santé.


Si l'incinérateur ne semble plus constituer une menace pour la santé des riverains, difficile de ne pas évoquer l'hypothèse que les 39 années de fonctionnement et notamment les vingt premières pourraient avoir laissé des traces. Personne ne veut incriminer l'incinérateur mais c'est bien au sein d'une future réunion de la CLIS, prévue par la loi dite « Loi déchets » que sera évoqué ce sujet.

Lire la suite 0 commentaires